Comment reconnaître la dépendance affective ?

Pourquoi suis-je autant pot de colle avec ma moitié ? Pourquoi il ou elle s’éloigne de moi alors que je souhaite simplement que l’on soit heureux ? Qu’est qui fait que je passe d’une relation à une autre en m’attachant toujours autant ? Pourquoi je n’arrive pas à être en paix lorsque mon/ma partenaire est loin de moi ?

Voici le genre de question qui peuvent traverser l’esprit d’une personne ayant du mal à gérer la solitude affective. Toute personne amoureuse est dépendante de la personne qu’elle aime. Toutefois il y a une limite à ne pas dépasser. Dans une relation saine, sans dépendance affective, les amoureux vivent bien les séparations et apprécient les retrouvailles. Ils ne redoutent pas d’être abandonné dès le moindre conflit et prennent du plaisir lorsqu’ils passent du temps entre amis, en famille ou dans leurs loisirs personnels.

Cependant, pour chez une personne présentant de la dépendance affective, l’histoire se déroule autrement. La dépendance se manifeste non seulement dans la relation amoureuse mais aussi dans d’autres comportements et situations. Il est notamment plus sensible à tout ce qui peut être addictif (jeu, alcool, drogues, travail, sport), d’où l’intérêt de repérer les comportements traduisant une propension à la dépendance.

Alors que je me trouvais en plein burn out, j’étais très fragiliser avec une perte totale de confiance en soicliquez ici pour savoir comment reprendre confiance en soi – et une très basse estime de soi. Mon couple était en train de partir à la dérive, ce qui n’arrangeait pas les choses et j’ai traversé une période où tout ce que je faisais ou disais ne faisait qu’empirer les choses. Sans vraiment comprendre pourquoi. Jusqu’à ce que je découvre les mécanismes de la dépendance affective et mes blessures qui refaisaient surface.

Dans cet article je vous propose de mieux comprendre ce qu’est la dépendance affective en découvrant ses origines, de vous donner quelques clés pour savoir si vous êtes vous même en situation de dépendance affective et en sortir.

Qu’est-ce que la dépendance affective ou carence affective

La dépendance affective est un besoin général et excessif d’être pris en charge qui conduit à un comportement soumis et « collant » et à une peur de la séparation, qui apparaît au début de l’âge adulte et est présent dans des contextes divers. La situation de dépendance, le plus souvent de dépendance affective, est un trait de personnalité fréquemment rencontré. Il touche préférentiellement les femmes mais il existe aussi chez les hommes.

Encore une fois c’est vers l’intérieur que nous devons nous tourner pour trouver les causes de ce manque affectif. La dépendance affective se trouve à l’intérieur de nous, et non à l’extérieur de nous. Lorsque vous pensez que votre partenaire doit combler votre vide, vous apporter ce qu’il vous manque, qu’il ou elle a le rôle de vous rendre heureux, vous êtes constamment dans l’attente que cette personne face quelque chose pour vous. La dépendance affective provient d’une fragilité narcissique qui trouverait ses origines dans la petite enfance. Cependant il arrive que cela soit plutôt du à une expérience que l’individu aurait vécue dans une relation passée.

Mais pas de panique, il est tout a fait possible de remédier à cela. 😉 En commençant par comprendre comment elle se met en place.

Les mécanismes de la dépendance affective

La dépendance affective prend place dès l’instant où vous avez peur de perdre l’être aimé, où vous ressentez une profonde insécurité dans la relation, vous êtes angoissé à l’idée d’être abandonné. Il s’en suit toute une panoplie d’émotions comme la jalousie et vous êtes constamment à l’affût des signes de trahison. Votre conjoint(e) rentre plus tard que prévu et vous voilà en train d’imaginer tout un tas de choses qui n’est en rien la réalité.

Au plus profond d’elle même la personne souffrante de dépendance affective est constamment dans l’attente de preuves d’amour pour rassurer son angoisse. Pour trouver un début de solution vous pouvez consulter un article précédent dans lequel je vous donne 5 clés pour gérer ses angoisses.

Dans un moment de grande vulnérabilité, l’estime de soi étant faible, l’individu ne parvient à s’estimer qu’au travers du regard de l’autre qui devient le centre du monde et tout est focalisé autour de lui. Si elle ne fait rien, cette attitude mobilise beaucoup d’énergie jusqu’à épuiser les ressources psychiques.

Comme je le disais, j’ai vécu ce sentiment de vide, cette peur d’être abandonné. La peur est tellement forte qu’elle fausse complètement nos perceptions, on prend alors les autres pour des rivaux, on est constamment en état d’alerte et voici la peur d’être trahi qui prend le relai, faisant remonter des souvenirs issues d’une relation précédente. C’est alors que l’on tente de contrôler les choses et les autres. Bien évidement cela n’aide pas à la réparation du couple, alors que vous pensez tout faire pour arranger les choses, c’est l’inverse qui se déroule, vous vous sentez rejeter par l’autre sans vraiment comprendre pourquoi. Ce cercle vicieux ne fait qu’alimenter vos peurs et ce que vous craignez fini par arriver : la séparation, qui vous enferme dans l’injustice.

Alors j’espère que cet article vous évitera de vivre une séparation en vous sortant de la dépendance affective. Si vous traversez actuellement une séparation, je vous partage quelques clés dans un autre article  comment vivre une séparation de couple.

Même si en règle générale, cette dépendance s’installe suite à une relation passée qui nous aurait blessé, fragilisé, il me semble important de prendre en compte le fait que nous portons certaines blessures en nous, issues de notre enfance, qui nous ont amené à créer ce genre de situation.

Les blessures de l’âme

Les blessures de l’âme sont au nombre de cinq et nous les portons tous en nous, avec une blessure prédominante. Dans son livre, les cinq blessures de l’âme qui empêchent d’être soi-même, Lise Bourbeau apporte un descriptif très détaillé de ces cinq blessures et nous explique la relation qu’elles ont avec notre apparence physique.

Voici donc ces cinq blessures : rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice.

Comme toutes blessures, elles sont imprimées dans notre corps et représentent une plaie ouverte. Dès l’instant où une situation appuie sur cette plaie, l’esprit réagit de façon automatique, nous accusons les autres de nous blesser, adoptons des comportements inappropriés. Nous voici à nous positionner par exemple en victime, entrant ainsi dans le triangle infernal : victime, sauveur, persécuteur.

Chaque blessure fait en sorte de nous faire adopter un masque pour nous protéger contre la souffrance. Voici un bref descriptif des cinq blessures.

– Rejet : Cette blessure est éveillée par le parent du même sexe.

Comportement : vous vous considérez sans valeur, vous ne pensez pas avoir le droit d’exister, vous vous demandez ce que vous faîtes là…

Masque (réaction) = la fuite, le déni de soi, le déni de situation

– Abandon : Cette blessure est éveillée par le parent de sexe opposé.

Comportement : une grande tristesse, et un besoin constant d’être soutenu(e). Fait en sorte d’attirer l’attention.

Masque : dépendant

Sa plus grande peur : la solitude.

– humiliation : Cette blessure est éveillée par le ou les parent(s) qui se sont occupés de votre éducation (physique, sexuelle, etc.) quand vous étiez enfant

Comportement : vous vous sentez indigne. Vous connaissez vos besoins mais vous les ignorer. Vous êtes une personne sensuelle qui ignore ses besoins par peur de perdre le contrôle, d’avoir honte. Vous vous occupez davantage des besoins des autres que des votre, vous êtes très serviable.

Masque : masochiste

Plus grande peur : liberté

– Trahison : Blessure éveillée par le parent de sexe opposé. Va de paire avec l’abandon.

Comportement : vous vous sentez facilement trahie, déçue. Vous avez beaucoup d’attentes, notamment avec les personnes du sexe opposé, donc difficulté à s’engager. Vous cherchez à être importante et spéciale.

Masque : le contrôlant (sournois ou actif).

Plus grande peur : la dissociation, la séparation

– Injustice : Éveillée par le parent de même sexe. Va de paire avec le rejet.

Comportement : vous voulez être parfait dans tout ce que vous faîtes. Perfectionniste extrême. Très injuste et dure avec vous. Froid et insensible.

Masque : rigide (conforme ou rebelle). Froid, fermé, yeux « pistolets ».

Plus grande peur : la froideur

Une solution que j’ai trouvé pour guérir de la dépendance affective est d’apporter à notre enfant intérieur cet amour que l’on recherche tant à l’extérieur de nous. De le prendre dans mes bras et de l’envelopper de tout cet amour. Vous trouverez plus de détail en consultant cet article : prendre soin de son enfant intérieur.

Voici les symptômes de la dépendance affective qui vous permettront de savoir si vous êtes dans ce cas.

La dépendance affective : 9 signes qui ne trompent pas

1- Avoir du mal à prendre des décisions sans conseil ni validation d’un tiers.

2- Compter sur d’autres (conjoint, famille, amis) pour assumer les responsabilités dans les domaines importants de sa vie (revenus, gestion administrative, santé, organisation domestique…).

3- Craindre et éviter tout désaccord avec son interlocuteur (peur des conflits, d’être rejeté, exclu).

4- Avoir du mal à démarrer des projets ou à faire les choses par soi-même.

5- Se sentir anxieux ou complètement détendu quand on est seul, à la pensée de l’être.

6- Se rendre spontanément responsable de ce qui ne va pas (dans le domaine privé ou professionnel).

7- Se sentir obligé de satisfaire les demandes et besoins d’autrui.

8- Avoir vraiment besoin de l’approbation et du réconfort des autres.

9- Être incapable de poser et de défendre ses propres limites.

Si vous vous êtes reconnu dans au moins cinq de ces affirmations, vous pouvez considérer que vous avez tendance à la dépendance. Comment s’en sortir ? Vous pourrez trouver quelques conseils en lisant cet article : comment vaincre la dépendance affective ?

Il est très difficile de s’autonomiser durablement et en profondeur sans l’aide d’un professionnel. Mais la prise de conscience de vos zones de vulnérabilité ouvre la réflexion sur ce que vous pouvez commencer à modifier dans votre comportement.

 

En résumé, la dépendance affective se manifeste dans toutes relation mais elle devient pathologique lorsqu’elle prend des proportions qui altère l’autonomie de la personne. Elle se manifeste le plus souvent suite à un traumatisme et réveille des blessures profondément ancrées en nous. Les peurs qu’elle provoque sont illusoire et pour en sortir, il est important d’apprendre à gérer ses angoisses, de reprendre confiance en soi et de se donner beaucoup d’amour.

Vous reconnaissez-vous dans cette description ? Avez-vous certaines peurs dans votre relation de couple ? Avez-vous vécu un évènement qui est venu vous fragiliser ? Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout, sentez vous à l’aise de le partager à l’un de vos proches si vous reconnaissez ces signes dans ces comportements, vous l’aiderez à se sentir plus libre et plus serein.

Laissez-moi vos commentaires sur cet article si vous rencontrez ce genre de difficultés, si vous avez identifier une blessure en vous ou si vous souhaitez plus de précisions.

A bientôt. Pour en savoir plus sur les blessures de l’âme, voici le lien vers le livre de Lise Bourbeau :

Calmez l'esprit pour cheminer en pleine conscience vers votre légende personelle.

21 jours pour apprendre à méditer et se reconnecter à soi-même

Félicitations ! Vous venez de faire le premier pas vers votre légende personnelle. Le prochain est de vérifier votre boîte mail pour recevoir votre cadeau.